VIEW FULL VERSION: Link
Subject: Lettre ouverte à tous les professionnels haïtiens
Content: Lettre ouverte à tous les professionnels haïtiens de l’audiovisuel et du cinéma.   Mes chers, confrères et consoeurs,   J’introduirai cette lettre en adressant mes plus sincères félicitations  à chacun de vous. D’abord parce que dans tous les domaines, seul un professionnel peut dignement apprécier la valeur et l’importance d’un autre. En outre, parce que vous avez le courage d’oser et de continuer à offrir vos talents, vos réflexions, vos efforts et vos œuvres à une société qui les consomme sans daigner se soucier de notre sort. Oui, mes chers amis, félicitons nous d’être aussi bons et généreux ! Rassurez-vous, ce n’est nullement par forfanterie ni par besoin de faire scandale que je souligne l’ingratitude de notre société. Bien que je ne puis ignorer qu’il existe tout de même, une minorité de gens (familles, amis, fans) qui nous supportent et nous donnent le courage de continuer, il n’en demeure pas moins vrai que nous sommes depuis trop longtemps, livrés à nous-même, pour ne pas dire méprisés. Pourtant, il s’avérerait injuste d’imputer tous les torts aux autres, sans admettre que notre manque d’organisation et d’union, en est la cause principale. C’est donc dans cette optique que je vous adresse cette lettre chers confrères et consoeurs, pour vous dire que le temps est venu de nous serrer les coudes, de marcher ensemble afin de valoriser notre métier. Pourquoi avons-nous si peur de nous affirmer ? pourquoi devons-nous nous sous-estimer et avoir peur les uns des autres ? Prenez le temps mes amis de visualiser toutes les belles et bonnes œuvres que nous pouvons réaliser en réunissant toutes nos compétences. Visualisez le rayonnement du cinéma Haïtien à l’échelle nationale et internationale grâce à un simple effort de dépassement de la part de chacun ! Mes chers confrères, ce n’est pas à titre de vice-président de L’Association Haïtienne des Cinéastes que je m’adresse à vous. Néanmoins, je me permets de vous rappeler que cette association a été créée pour tous les acteurs de la production cinématographique et audiovisuelle du pays (Producteurs, Réalisateurs, scénaristes, Techniciens, acteurs etc..). Les portes de L’AHC sont ouvertes pour accueillir tous ceux et celles qui voudraient devenir membre aujourd’hui même. Le temps est venu, je vous le rappelle, pour chaque professionnel haïtien évoluant tant en Haïti que dans la diaspora de prendre conscience que nous partageons le même sort, mais qu’ensemble nous avons toutes les chances de fortifier et protéger l’industrie du cinéma dans l’intérêt de tous. Au-delà de nos différences, de nos singularités, nous devons et pouvons réussir ensemble. Considérant que la production d’œuvres filmées est l’un des meilleurs outils d’éducation, de distraction et de diffusion de la culture d’un peuple, il est plus qu’un devoir de nous mobiliser afin de sauver notre jeune industrie qui agonise à cause de la croissance exponentielle du piratage. Partout dans le monde, le piratage est sévèrement puni par la loi. Nous ne devons plus croiser les bras face à la banalisation de ce phénomène qui risque de faire disparaître d’ici peu, la création audiovisuelle locale. Nous devons sonner ensemble l’alarme et dire à nos dirigeants : faites cesser immédiatement cette absurdité. Est-il normal que les pirates circulent librement, impunément et nous accostent dans les rues pour nous vendre nos œuvres piratées ? Est-il normal que nous soyons ainsi humiliés ? Est-il normal que le public enrichisse les pirates, au lieu de nous supporter en allant au cinéma ou en achetant nos DVD’s originaux ? Problème d’information et d’éducation me répondra-t-on. Eh bien ! éduquons-le dans ce cas. Informons la société qu’elle est en train de nourrir un monstre qui risque de l’engloutir si elle n’arrête pas dès aujourd’hui. Nous sommes les professionnels, les artistes qui oeuvrent dans l’intérêt de notre nation, celle-ci nous doit, à défaut d’un encadrement adéquat, au moins le respect des œuvres que nous enfantons dans la douleur. Voilà pourquoi nous devons briser le mutisme et élever nos voix pour réveiller les consciences. Le temps est venu de constituer un bloc monolithique capable d’arrêter les pirates et de consolider notre industrie. Nous pouvons le faire, mes chers confrères, en laissant de côtés nos vielles rancœurs, nos peurs et nos complexes. Nous avons une jeunesse à éduquer, un pays à construire avec les autres et une culture à faire rayonner sur le monde. Réunissons nous au sein de L’Association Haïtienne des Cinéastes, apprenons, évoluons et réussissons ensemble. Cordialement Moise Kharméliaud Cinéaste /Communicateur / Vice-président de L’AHC